Voici pourquoi on envie les gens que l’on ne connait pas bien

Chaque été, c’est pareil. Vos “amis” sur Facebook et Instagram postent leurs photos de vacances: sur un transat au bord de la plage, dans le jardin à côté de la piscine, … Et là, vous comparez: l’allure, le corps, les passe-temps, les vêtements, les voyages, …

Un constat: les personnes que vous enviez ne sont pas vos amis proches mais des gens que vous connaissez à peine. Et votre confiance en soi en prend un coup car d’après vous, la vie des autres est mieux que la vôtre.

Selon la psychothérapeute britannique Lucy Beresford, “fantasmer le quotidien de quasi inconnu(e)s a du sens. Pour la bonne raison que le manque de réelles informations qu’on possède à leur sujet nous permet de faire fonctionner une imagination débordante. Et celle-ci marche toujours en leur faveur.”

Lucy Beresfort pointe Instagram: ” Les images visuelles de vacances glamour ou de fêtes élégantes (pré-confinement), les enfants magnifiquement bien élevés ou la voiture tape-à-l’oeil, alimentent notre jalousie en nous fournissant un extrait puissant de sa vie, que nous interprétons ensuite – à tort – comme son quotidien.

Il est important de “développer une philosophie qui vous permette de reconnaître quand quelqu’un d’autre a quelque chose que vous voulez mais que vous n’avez pas, et aussi de reconnaître que vous pouvez survivre sans cela. Et que ne pas l’avoir ne vous rend pas moins digne ou moins important.” Il faut l’accepter et passer à autre chose.

Relativisez et rappelez-vous que vous aurez toujours l’impression que l’herbe est plus verte ailleurs, alors qu’elle est vraiment marron.