Pendant la pandémie, ces élèves ont droit à du boeuf de Kobe dans leur assiette à la cantine

Au Japon, les élèves des écoles primaires et secondaires de la ville de Kobe trouvent régulièrement du bœuf de Kobe dans leur assiette à la cantine.

Cette viande est parmi les plus réputées de la planète, notamment pour sa tendreté inégalée et son goût particulier. Le prix au kilo peut varier entre 200 et 500 euros.

“C’est la meilleure viande que j’ai jamais mangée, je vais m’en vanter auprès de mes parents” a expliqué Soki Tsutsui, un élève de 12 ans de l’école élémentaire d’Uozaki, qui a la chance de manger régulièrement le célèbre boeuf de Kobe depuis plusieurs mois maintenant, auprès de nos confrères du quotidien local Asahi Shinbun.

Les étudiants de la ville de Kobe peuvent déguster cette viande grâce à la pandémie actuelle. Au Japon, les producteurs de viande et de fruits de mer ont vu leurs ventes diminuées de manière significatives et se sont ainsi retrouvés dans l’obligation de faire chuter les tarifs de 20 à 40% dans le but de garder les produits attractifs.

« Certains magasins n’avaient pas de clients à qui vendre de la viande. Ils avaient tellement de stocks qu’ils ne pouvaient pas tout ranger dans leurs frigos » commente un fonctionnaire de l’Association coopérative de l’industrie de la viande de la préfecture de Hyōgo.

Le gouvernement japonais a racheté les stocks de bœuf et de fruits de mer des préfectures jusqu’à la fin de l’année fiscale 2020, avec pour objectif de renflouer les caisses des commerçants et de les aider à traverser cette crise sans précédent pour le secteur.

Les écoles ont été fournies avec de nombreux produits locaux dont le prestigieux bœuf de Kobe.