Les commérages occupent 52 minutes de vos conversations quotidiennes

Des chercheurs de l’université de Californie ont étudié nos ragots. Selon leur étude, les commérages occuperaient en moyenne 52 minutes de notre temps de parole quotidien. 

Les chercheurs ont analysé les conversations de 400 personnes pendant cinq jours. Il ressort que les ragots peuvent être divisés en trois catégories différentes: les neutres, les positifs et les malveillants.

Les plus jeunes utilisent plus souvent les ragots dits “négatifs” que les personnes plus âgées.

Les ragots “neutres” sont plus souvent utilisés dans les conversations de personnes aux revenus plus aisés et plus particulièrement chez les femmes.

Autre constat: sur les 52 minutes, 75% de ce temps serait imparti aux ragots dits neutres, 15% aux négatifs et 10% aux positifs.

Enfin, les ragots sont utiles dans la vie de tous les jours, ils permettent la sociabilisation. Grâce aux rumeurs, nous entretenons notre réseau de connaissances proches.