Déménager pour éviter le divorce d’après-confinement

67 / 100

Vous seriez prêt à déménager temporairement pour éviter de péter un câble avec votre moitié?

On a tous vu passer la news selon laquelle les divorces explosaient à la sortie du confinement, notamment en Chine. Et c’est afin d’éviter ce tsunami de divorces qu’une société japonaise s’est lancée dans la location de logements de courte durée. Cette société qui s’appelle Kasoku est un équivalent au célèbre Airbnb.

Une 2ème maison afin de souffler un peu et de ne pas étriper son ou sa chéri(e)!

Ce logement provisoire et providentiel peut permettre aussi de se concentrer sur son télé-travail sans supporter les enfants qui hurlent et prennent toute l’attention.

En ce moment, la société dispose de plus de 500 logements libres (et, oui, l’effondrement du tourisme y est pour quelque chose…).

La particularité de ce service c’est qu’en plus de réserver une chambre, vous bénéficier de 30 minutes gratuite de consultation avec un avocat, spécialiste du divorce. Histoire de clarifier un peu votre situation…

En espérant, bien sûr, que les nuits passées loin de Chéri(e) apaiseront les choses! 😉

A partir de 37 euros la nuit.

Il ne faut pas que la séparation dure trop longtemps…