Covid-19: Voici les endroits où l’on risque d’être contaminé en Belgique!

68 / 100

L’Agence pour une vie de qualité (Aviq) analyse les clusters de Covid-19 en Wallonie depuis le mois d’août et il apparaît que c’est dans le foyer familial que le virus se transmet principalement, signalent La Libre Belgique, La Dernière Heure, Le Soir et les titres Sudpresse jeudi. La récolte des informations de ce type est une première en Belgique et demeure très importante pour la suite.

L’Agence pour une vie de qualité, un organisme d’intérêt public autonome gérant les compétences de la santé et du bien-être en Wallonie, fait part des premiers résultats de la gestion et analyse des clusters. “Concrètement, 2.597 clusters familiaux et 481 clusters collectivités ont été recensés”, rapporte Matthieu Henroteaux, chargé des relations avec la presse au sein de l’Aviq. 

Il apparaît donc que c’est dans le foyer familial que le virus se transmet principalement. Et pour ce qui concerne les collectivités, les chiffres enregistrés par le suivi des contacts montrent que c’est à l’école que les contaminations sont les plus importantes. La répartition des clusters hors foyer familial se décline en effet de la façon suivante : 46 % des contaminations proviennent des écoles, 25 % appartiennent à la catégorie “autres” (dont l’Horeca fait partie), 18 % viennent des écoles supérieures, 9 % des entreprises et 2 % sont issus des milieux d’accueil de la petite enfance.

Après les écoles, où l’on trouve le plus grand nombre de clusters au sein des collectivités, ce sont donc des lieux comme l’Horeca qui sont les plus susceptibles de conduire à une infection, assez loin devant les milieux professionnels et universitaires.

Pour Yves Coppieters, professeur de santé publique à l’ULB, ces clusters ne disent pas grand-chose du mode d’exposition au virus. “En effet, quand on détecte que, dans une école, cinq élèves sont touchés, cela ne dit pas comment ces élèves ont attrapé le Covid-19, ni où. Cela a pu se passer à l’école mais aussi dans le cercle familial. Il faut remonter les foyers en effectuant une enquête pour savoir d’où vient avec précision la contamination. Toutefois, ces indicateurs sont utiles pour déceler des tendances”, décode-t-il.