Coronavirus : une couturière belge propose ses masques polyester !

52 / 100

Elle veut venir en aide au monde médical


Dominique Gillard, une couturière de Beauvechain, crée des protections contre les projections de salive.

« Vendredi, j’ai reçu un appel de ma pédicure qui voulait deux masques car elle ne sait plus en avoir. J’ai donc acheté le tissu et j’ai fabriqué ses deux masques. Elle a pris le soin de poster une photo sur sa page Facebook. Depuis, lors, c’est incroyable, je reçois un tas d’appels, des infirmières parfois en pleurs, des gens en panique, des personnes qui ont de la famille en clinique ou encore quelqu’un qui doit accoucher, me demandant des masques ! Cela n’arrête pas. »

Dhnet.be

Les masques fabriqués sont 100 % polyester mais les infirmières n’ont pas l’air de trouver cela un problème. Dominique s’est donc mise à l’ouvrage.  

« Je vais essayer d’en réaliser 30 par jour, tous différents, pour positiver un peu avec des couleurs vives et des dessins variés. J’ai eu plus de 50 personnes qui en souhaitent. Une d’entre elles me demande 30 masques ! Les infirmières me demandent d’en faire le maximum que je peux. Je compte les vendre à 7 euros la pièce… »

Dhnet.be