Chaque année, 100 millions de produits neufs non alimentaires sont détruits en Belgique !

Les invendus non alimentaires explosent en Belgique. On parle de livres, de CD, de vêtements, de jouets, de vaisselle, de produits d’hygiène et de beauté.

En 2020, selon une étude, on estimait à 347 millions la valeur de ces produits invendus en Wallonie. Vous retrouvez une grande partie de ces produits dans des solderies et des magasins de déstockage. Pourtant, il reste encore 45 millions de marchandises invendues. Seuls 18% de ces produits sont donnés, donc 82% sont détruits, soit 37 millions d’euros. Selon l’association « Goods to give », 100 millions de produits neufs non alimentaires invendus seraient détruits chaque année en Belgique ! Un chiffre retentissant.

Dans les colonnes des journaux Sud Presse , le CDH se demande pourquoi ces produits invendus sont détruits au lieu d’être donnés.

Selon la députée wallonne, “il y a un frein aux donc parce qu’il est parfois parfois plus cher de stocker les produits que de les détruire. » Il existe aussi clauses contractuelles entre les fabricants et les distributeurs. Les fabricants peuvent obliger les distributeurs à détruire les invendus notamment pour des enjeux d’image de marque. Actuellement, il n’y pas de cadre légal en Wallonie ni en Belgique pour interdire ces destructions.

Source: Sud Presse

Crédit photo: AFP