Cet instituteur entièrement tatoué risque de ne plus pouvoir enseigner

60 / 100

Crédit photo: LP/Romain Chiron

Une polémique est née en France. Un instituteur tatoué de la tête aux pieds est menacé par l’inspection académique de ne plus pouvoir exercer en maternelle en raison de plusieurs plaintes de parents d’élèves.

Mon inspection ne veut plus que j’aille en maternelle (…) Elle ne veut prendre aucun risque. Je préfère que l’on parle de mes qualités d’enseignant que de mon apparence. J’ai le droit de me tatouer, c’est mon corps, j’en fais ce que je veux.

SYLVAIN, INSTITUTEUR FRANÇAIS ORIGINAIRE DE L’ESSONNE.

Du côté des parents, les avis sont partagés. Pour une maman, l’apparence de l’instituteur est “inappropriée” et “fait peur”. D’autres parents évoquent en revanche un professeur “gentil”, “cool” et “un bon instituteur”.

En France, la seule consigne à respecter concerne l’interdiction des signes religieux ostentatoires.