8 choses que vous faites mais que les chiens détestent !

Il est important de traiter son chien avec attention en étant réceptif aux choses qui peuvent l’amuser ou au contraire l’irriter.
Alexandra Horowitz, chercheuse spécialisée dans la cognition des chiens a classé huit comportements qu’elle estime utile d’éviter pour le bien de son compagnon canin.

  • Freiner sa curiosité olfactive. Empêcher son chien de renifler pourrait engendrer chez lui une certaine frustration, car il s’agit de sa façon de découvrir et d’en apprendre plus sur son environnement.
  • Isoler son chien lors des feux d’artifices. Les chiens ont une peur bleue des explosions de feux d’artifices. Les mettre dans une petite pièce confinée est une erreur, car même si le stress des explosions est grand, celui de se sentir pris au piège peut être plus intense.
  • Le laisser seul dans un nouvel environnement. Les chiens aiment découvrir de nouveaux environnements mais attention, la transition entre un espace familier et un nouvel espace ne se fait pas sans difficultés. Il est important de rester à leurs côtés le temps qu’ils s’y habituent.
  • Utiliser son chien pour contrer ses phobies et sa névrose. Avoir un propriétaire un peu trop névrosé qui aura tendance à utiliser son animal domestique d’une façon un peu trop psychologique (comme le récompenser pour une action, et le punir la fois suivante pour le même fait), peut engendrer un certain stress et un sentiment contradictoire chez l’animal.
  • Des promenades maladroites. Si on a l’habitude de sortir son animal vers les coups de midi pour sa balade, il n’est pas forcément recommandé de le faire à la même heure pendant l’été, par exemple. La chaleur peut faire naître des brûlures au niveau des patins de ses pattes. Mieux vaut adapter les sorties au climat, pour lui permettre de profiter sans pour autant souffrir.
  • Trop réprimander son chien pour une bêtise. Il est  conseillé de ne pas trop réprimander son animal, car il saura naturellement ce qu’il a fait sans qu’on ait à le stresser davantage.
  • Le câliner un peu trop fort. Les chiens n’aiment pas forcément se retrouver pris au piège de bras trop rassurants, et leur comportement en témoigne largement.
  • Priver son chien de son indépendance. Il est conseillé de l’habituer à passer du temps seul et à garder un peu d’espace vital. De ce fait, il sera plus simple et moins stressant pour l’animal de rester seul à la maison en votre absence.