Il se dispute avec sa femme et marche 450 km “pour se calmer”

Les policiers de Fano, une cité balnéaire du centre de l’Italie au bord de l’Adriatique, dans la région des Marches, ont interpellé un homme. Il marchait seul le long d’une route, vers 2 h du matin. Il violait le couvre-feu en vigueur dans la péninsule entre 22 h et 5 h du matin.

L’homme de 48 ans leur a alors expliqué qu’il habitait près de Cômes, à 450 km de là. Il avait parcouru toute cette distance à pied – soit 65 km en moyenne par jour – “pour se calmer” après une dispute conjugale, une semaine plus tôt, rapporte le quotidien local Il resto del Carlino.

“Je me suis disputé avec ma femme, j’ai donc voulu sortir, marcher un peu, me changer les idées”, leur a-t-il déclaré. “Je vais bien, je suis juste un peu fatigué”, a-t-il ajouté précisant s’être restauré et désaltéré grâce à des gens “rencontrés en chemin”.

L’homme, surnommé le « Forrest Gump italien » par les médias transalpins, a finalement pu rentrer chez lui. Son épouse, qui le cherchait et avait signalé sa disparition, est venue le récupérer en voiture.