Oui, les femmes sont souvent plus frileuses que les hommes, c’est scientifique!

Les femmes se sentent bien lorsque la température se situe autour de 25 degrés, contre 21 pour les hommes. La différence est due aux besoins énergétiques spécifiques. Le métabolisme de base est 5 à 8 % plus élevé chez l’homme, à poids, taille et âge égaux. Cela s’explique par la proportion plus élevée de muscles chez l’homme.

Par ailleurs, les femmes retiennent la chaleur au niveau des organes vitaux quand il fait froid. Résultat : les extrémités sont souvent glacées l’hiver.