Comité de concertation ce vendredi: Allez-vous devoir choisir entre Noël et le Nouvel An ?

Un nouveau comité de concertation est fixé à vendredi. Des règles d’assouplissement devraient être énoncées.

Le MR, par l’entremise de son président Georges-Louis Bouchez est favorable à une réouverture des commerces et à une légère extension des contacts sociaux à Noël, mais pas au Nouvel An.

Selon lui, la Belgique doit s’inspirer du Québec, qui autorise les rassemblements privés pour Noël, du 24, au 27 décembre, en limitant à 10 le nombre de convives, et en demandant aux habitants de se confiner avant et après ces trois jours.

En revanche, les rassemblements seront interdits le 31 décembre pour le réveillon du Nouvel An.

“C’est un modèle intéressant qu’on pourrait suivre. Il concentre vraiment les quelques contacts qui sont ouverts, toujours les mêmes, uniquement sur la période de Noël. On ne doit pas aller jusqu’à 10 personnes, je pense. Mais on pourrait dire: c’est deux, trois ou quatre personnes et laisser un espace-temps de deux ou trois jours autour de Noël, pour permettre des rassemblements. Il n’y aurait rien d’autorisé pour le Nouvel An. Il faut permettre un équilibre familial”, développe-t-il dans des propos rapportés par La Dernière Heure.