Bientôt la fin du ticket de caisse ?

Le Sénat a validé la suppression du ticket de caisse en papier et l’instauration du ticket électronique en tant que norme. La résolution doit encore passer par le gouvernement pour devenir exécutoire.

Il est vrai que le ticket de caisse coûte beaucoup d’argent, indiquent l’Open VLD et le MR.

Selon Gaëtan Van Goidsenhoven, chef de groupe MR, cité dans la Libre Belgique: “L’aspect le plus évident à mes yeux, concerne l’empreinte écologique d’une telle pratique. On ne rappellera jamais assez que ce gaspillage de papier et d’encre nuit grandement à notre environnement. Il nous suffit de nous rendre dans n’importe quelle grande surface de notre pays, un jour de pleine affluence, et d’y observer les files aux différentes caisses. Récemment, le groupe Colruyt annonçait qu’il imprimait, chaque année, plus de 98 millions de tickets de caisse !”

La santé est aussi une raison: “De nombreux scientifiques ont déjà tiré la sonnette d’alarme au sujet de la présence de bisphénol A sur ces tickets. Un perturbateur endocrinien qui interfère sur le fonctionnement du système hormonal et qui peut transférer des quantités importantes de composants sur les mains et contaminer ainsi la nourriture touchée et ingérée. Cet impact sur la santé est d’autant plus actuel au vu de la crise sanitaire.”

Les consommateurs sont plutôt favorables à la suppression du ticket de caisse. Selon une étude réalisée en France par une grande chaîne de magasins, 55 % des clients seraient favorables aux tickets de caisse électroniques.