200 millions de litres de vin vont finir en gel hydroalcoolique !

Les viticulteurs souffrent également de la crise économique liée au coronavirus. Les ventes et les exportations ont fortement diminué durant ces mois de confinement. Pourtant, les raisins continuent de pousser et il faut écouler les stocks.

Désormais, pour perdre le moins possible, l’Union Européenne autorise les viticulteurs français à vider les cuves pour transformer leur nectar en gel hydroalcoolique. Ils recevront une indemnisation. 200 millions de litres de vin vont finir en flacons de gel hydroalcoolique.